Home Actions du CAC 40 Acheter l’action Peugeot (PSA) : cours, analyse des prix et conseils

Acheter l’action Peugeot (PSA) : cours, analyse des prix et conseils

Le CAC 40 est l’indice boursier de la France et, comme son nom l’indique, il compte les quarante plus grandes entreprises du pays. Parmi elles on trouve le constructeur automobile Peugeot Citroën qui a des titres particulièrement convoités par divers traders et investisseurs, aux côtés du géant EDF.

Avis des lecteurs: 48 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Le CAC 40 est l’indice boursier de la France et, comme son nom l’indique, il compte les quarante plus grandes entreprises du pays. Parmi elles on trouve le constructeur automobile Peugeot Citroën qui a des titres particulièrement convoités par divers traders et investisseurs, aux côtés du géant EDF. Il est possible de tirer un bénéfice important de l’action de ce groupe sur les trois termes (court, moyen et long) et il y a plusieurs moyens de le faire. Ici, nous allons nous intéresser à cette action et nous allons montrer comment il faut faire pour la trader au mieux.

Ce qu’on sait sur le groupe Peugeot Citroën

Le groupe PSA est en train d’élargir sa sphère d’influence dans les pays émergents.

On commence par indiquer que le groupe Peugeot Citroën est coté sur le marché Euronext : Peugeot et Citroën. Bien entendu, tout le monde connait ces deux marques françaises, mais beaucoup ignorent encore que les deux entreprises ont déjà fusionné pour donner naissance à cet organisme bien plus puissant et performant.

La concentration des deux entreprises a permis au groupe de générer des bénéfices beaucoup plus sérieux, de manière à ce que l’action Peugeot soit devenue l’une des plus importantes de l’indice boursier français et le chiffre d’affaire du groupe s’élève à des milliards annuellement. Actuellement, le groupe tient la deuxième place des groupes de production à l’échelle européenne. Il est connu pour la production et la commercialisation de différents véhicules des deux marques et il se spécialise aussi dans l’équipement lié au secteur de l’automobile et élargit sa sphère d’influence sur un grand nombre de pays, un peu partout dans le monde.

Qui sont les concurrents principaux de PSA ?

Le groupe VW reste le concurrent le plus important sur le continent européen.

Il va sans dire que le groupe français fait partie des plus grands de son domaine, même à l’échelle mondiale. Ceci dit, il fait encore face à une des concurrences les plus féroces qui existent sur le marché actuellement. D’ailleurs, elle est la raison majeure qui a poussé Peugeot et Citroën à fusionner. Il est aussi évident que pour n’importe quelle société, la concurrence est un facteur essentiel qui agit directement sur le cours de son action. Pour cette raison, tous les traders expérimentés doivent se renseigner sur les concurrents de l’entreprise qui les intéresse. Voici donc la liste des concurrents les plus importants du group PSA :

• Renault
• Volksvagen
• Ford
• Fiat
• Toyota
• Nissan
• Kia

Il s’agit là d’une liste de groupes et sociétés qui peuvent imposer une concurrence directe au groupe PSA même sur le sol français. Il est, par conséquent, important de s’informer sur leur actualité afin d’être mieux en mesure de prévoir le cours de l’action du groupe.

Les partenariats signés par PSA

L’alliance avec Santander rassure aussi les investisseurs du groupe.

Dans ces temps modernes, peu sont les groupes et sociétés qui peuvent se passer de partenariats. En effet, ces derniers peuvent aider les compagnies à faire face à la concurrence et à maintenir la croissance de leurs actions. En plus, les sociétés concernées peuvent bénéficier du savoir-faire de leurs partenaires et ainsi, apporter d’importantes améliorations à leurs produits finis, qui seront, à leur tour, plus compétitifs sur le marché. La compétitivité passe aussi par les prix qui peuvent, dans certains cas, diminuer grâce à un partenariat qui viserait à limiter les coûts de la production. Voici, donc, quelques exemples de partenaires du groupe PSA :

  • Santander : il s’agit d’un groupe de banques qui a signé un contrat avec PSA concernant le financement de la production des divers véhicules du groupe.
  • BNP Paribas : Il s’agit d’un groupe bancaire français qui est entré en partenariat avec PSA dans le but de mixer les activités financières du groupe avec ceux du fameux constructeur, autrefois allemand et aujourd’hui américain, Opel.
  • Orange et Ericsson : ce sont deux groupes très connus, surtout en France. Ils ont aussi signé un accord avec PSA concernant le développement des appareils 5G intégrés à ses nouveaux véhicules.

Quelques informations supplémentaires sur l’action Peugeot Citroën

C’est en 1965 que la société PSA a vu le jour. Toutefois, le groupe, comme on le connait aujourd’hui, ne s’est formé qu’en 1976, après la concentration avec la fameuse compagnie française Citroën. Depuis, les affaires ont tellement bien marché que le groupe a pu se permettre de racheter d’autres constructeurs automobiles comme Chrysler, qui passait alors par des difficultés financières. Malheureusement, quelques années plus tard, une crise touche le groupe de plein fouet, et ce dernier se retrouve forcé à refermer quelques unes de ses usines et à renvoyer un nombre important de ses employés, au début des années 80’. Il se retrouve alors dans une situation plutôt délicate et décide alors de risquer de produire une nouvelle gamme de véhicules beaucoup moins chère et plus simple. Le succès fût alors au rendez-vous et le groupe a fini par se reprendre en main.

Le groupe PSA ne connait une forte croissance qu’en 2003, avec le succès de certains de ses véhicules. D’un autre côté, il est assez difficile d’avoir une bonne vision sur le cours de l’action du groupe puisqu’il a aussi signé certains contrats avec d’autres constructeurs automobiles tels que Fiat et Renault. Ces derniers participent aussi à la construction des véhicules Peugeot et Citroën puisqu’ils sont les uniques fournisseurs de certaines de leurs pièces.

Comment bien trader l’action Peugeot et Citroën ?

Attention, le recours aux CFD peut multiplier les bénéfices et les pertes de la même façon.

L’action du groupe PSA n’est pas bien différente de celles de ses concurrents. D’ailleurs, il est connu que pour trader l’action d’un quelconque groupe, il est primordial de garder un œil sur l’état de ses concurrents. En effet, ces derniers peuvent influencer grandement le cours de son action. Lorsqu’on trade l’action PSA, il faut établir une stratégie solide qui se base sur une analyse fondamentale complète afin de définir les meilleurs moments où il faudra se placer. En plus, en recourant à l’outil des CFD, on peut maximiser ses bénéfices en un temps record. Afin d’optimiser son utilisation, il est recommandé de s’informer quotidiennement sur l’état du groupe PSA et d’investir lorsque la volatilité de l’action est au plus haut.

D’un autre côté, on peut se baser sur l’actualité qui concerne le groupe. En effet, lorsque ce dernier annonce le développement d’une nouvelle technologie ou d’une innovation prometteuse, on peut s’attendre à ce que les échanges sur son action deviennent plus fréquents et qu’ils peuvent générer une volatilité significative qui permettrait aux traders de bénéficier pleinement des avantages proposés par les CFD. Il faut, cependant, faire attention à ne pas se baser sur de simples rumeurs. Ces dernières peuvent causer quelques fluctuations qui finiront par s’estomper rapidement.

Pour ce qui est des investissements sur la longue durée, il est possible d’avoir une vision plus globale sur le marché de l’automobile. En effet, si on voit que les ventes de véhicules vont augmenter, il y a de fortes chances que celles du groupe PSA augmentent aussi. Bien entendu, on peut toujours intégrer cette analyse à sa stratégie afin de la rendre plus efficace.

L’action Peugeot Citroën : le pour et le contre

Actuellement, le prix de l’action PSA est de plus de 21 000 €.

Comme nous l’avons indiqué plus haut, l’investissement sur le long terme est le meilleur choix pour l’action Peugeot. Cela démontre, donc, que la majorité des investisseurs a confiance en ce constructeur automobile. On peut expliquer cela par le fait que le groupe PSA a des arguments particulièrement convaincants et que, malgré quelques défauts que nous allons voir plus tard, son action reste une valeur sûre.

Les avantages de l’action PSA :

Parmi les avantages de l’action Peugeot, on peut considérer le fait que le groupe PSA fasse partie des plus grandes entreprises françaises et même mondiales et on peut trouver ses véhicules en commercialisation pratiquement dans la grande majorité des pays. En Europe, qui est l’un des trois marchés les plus importants, le groupe se place à la seconde position, directement après le géant Volkswagen et il fait partie des dix plus grands constructeurs auto à l’échelle internationale.

Les deux marques pour lesquelles il est connu jouissent d’une grande popularité auprès d’une jeune clientèle et cela peut être interprété comme une excellente garantie future. A cela, on peut ajouter les différentes brevets innovants que le groupe a développé et qui peuvent attirer davantage de clients, dans les années à venir. Il est aussi important de prendre en considération les différentes gammes et modèles des marques Peugeot et Citroën qui ont tout ce qu’il faut pour satisfaire une grande partie de la clientèle. On rappelle aussi que les véhicules de ce concessionnaire sont particulièrement populaires dans les pays émergents.

Les atouts techniques de l’action :


D’un point de vue technique, on peut penser que le groupe PSA va bientôt bénéficier de différents investissements lourds comme la modernisation de ses sites de production et sera aussi en mesure de proposer des véhicules avec des prix encore plus compétitifs sans qu’ils ne soient, pour autant, de qualité moindre. Le groupe s’intéresse aussi aux énergies renouvelables et a déjà investi des sommes colossales dans le développement de moteurs écologiques.

D’ailleurs, le groupe PSA est le leader mondial de ce secteur.
Il est aussi intéressant de noter que l’ancienneté du groupe lui donne l’avantage sur le marché des pays en développement puisqu’il s’est déjà installé dans plusieurs pays et bénéficie d’une meilleure visibilité sur leurs marchés. Cela l’aide grandement à proposer des prix optimisés, de manière à rester compétitif tout en maximisant les bénéfices. On rappelle que ce marché rapporte 20% des bénéfices du groupe. Ce dernier a bien compris que ce marché est particulièrement rentable et compte produire plus d’un million et demi de véhicules.

Si on se réfère aux expériences passées du constructeur, on peut constater que ses innovations dans le milieu de l’automobile représentent un argument assez fort et qu’il ne serait pas judicieux de les ignorer lorsqu’on établit une stratégie de trading, surtout quand on considère le fait qu’il possède des brevets particulièrement intéressants puisqu’ils peuvent lui donner un avantage net par rapport à la concurrence.

Le groupe PSA n’agit plus seul sur le marché et a une longue liste de partenaires importants qui peuvent l’aider à surmonter les crises et peuvent positivement influer le mouvement de son cours à tout moment. Ils peuvent aussi être à l’origine de l’ouverture de groupe sur de nouveaux marchés.

Les lacunes de l’action PSA :

Bien entendu, même des groupes prestigieux comme le groupe PSA peuvent présenter des faiblesses que les traders ne doivent jamais ignorer. Parmi les points faibles de ce groupe, on peut penser au fait que son cours risque de chuter ou d’avoir une croissance limitée à cause de la perte de la valeur de la monnaie de l’Angleterre, dont le marché rapporte plus de 8 % du chiffre d’affaire du groupe. A cela, on peut ajouter les difficultés économiques globales qui touchent le secteur de l’automobile, et même si tous les constructeurs sont concernés, cela n’empêchera pas l’action Peugeot d’être touchée.

Enfin, il faut toujours se méfier des polémiques qui peuvent apparaître du jour au lendemain et qui peuvent renverser le cours de l’action très rapidement. Cela s’est déjà produit avec le Diesel Gate sur le marché européen. Il faut toujours garder à l’esprit que de telles situations peuvent se reproduire à tout moment.

Bien analyser le cours de l’action Peugeot Citroën

Il existe plusieurs manières d’analyser le cours d’une quelconque action. Toutefois, dans le cas de l’action Peugeot Citroën, il est essentiel de mettre au point une bonne analyse technique. On peut comprendre pour quelle raison cette dernière est si importante lorsqu’on considère le fait que l’action PSA peut, par moments, être très volatile. Il ne faut pas négliger l’analyse fondamentale qui peut s’avérer utile une fois qu’on se serait renseigné sur l’actualité du groupe. Voici quelques informations essentielles à la mise au point des analyses.

On commence par indiquer le fait que le groupe a atteint les objectifs qu’il s’est fixé sur son plan pour l’année 2016. Ce dernier était baptisé Push to Pass et a pour ambition de faire parvenir le groupe à la tête du classement. D’ici quelques années, le groupe a l’intention de commercialiser plus d’une trentaine de véhicules et de finaliser une multitude de projets technologiques de haute qualité sur une grande partie des composants des véhicules. Le groupe espère garantir une croissance de production qui excède les 5 % de façon annuelle. Ceci dit, il est important de signaler que le groupe risque de connaître une phase d’instabilité au niveau de son leadership à cause de désaccords fréquents avec « DongFeng Motors Corporation » qui est un groupe chinois qui a racheté 14 % des parts du groupe PSA.

En se basant sur les informations citées dans cet article, on peut déjà avoir une meilleure idée sur l’état global du groupe PSA et sur les meilleures façons d’investir sur son action. En gros, l’action reste un actif de choix que les traders adorent lorsqu’elle présente une haute volatilité. Enfin, on rappelle que les CFD restent l’outil de prédilection qu’il faudra utiliser avec des indicateurs tels que les moyennes mobiles.

[post_views]