Avis sur FBS : est - ce vraiment un bon courtier ? - Ethicanet
Avis sur FBS : est – ce vraiment un bon courtier ?

Avis sur FBS : est – ce vraiment un bon courtier ?

Alors que FBS a un certain potentiel, sa présence hors de France, ainsi que son manque crucial d’assistance le mettent bien loin des meilleurs courtiers français tels Alvexo.

79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Note: 44 votes

Pour un débutant, choisir une bonne plateforme de trading est devenu une opération délicate. Cela est essentiellement dû au fait qu’il existe de nombreuses plateformes de trading en ligne. Dans cet article, on va présenter un courtier controversé qui agit en France, et qui n’est autre que FBS.

Avant de nous attaquer aux détails, voici un résumé de l’essentiel sur le broker :

  • Versement minimal : 500 USD
  • Somme minimale des échanges : 100 USD
  • Date de création : 2004
  • QG : Offshore.
  • Actifs disponibles : Plus de 300

Historique du broker FBS :

Depuis l’apparition de certains concurrents, on remarque une régression de FBS.

Comme toutes les plateformes, celle de FBS a commencé petite et a évolué, petit à petit, pour devenir l’un des géants du marché. En effet, cette société a été fondée en Amérique, plus exactement au Belize. En plus, comme elle travaille à l’internationale, on trouve ces annexes presque dans tous les coins du monde. Elle s’intègre aussi sur le continent Asiatique et au Proche Orient.

Pour atteindre la  place qu’elle occupe maintenant, FBS a travaillé durement durant les années précédentes. Ceci lui a permis de gagner plusieurs prix dont le titre du meilleur courtier Forex dans l’Asie et le titre du meilleur broker sur le mini Forex durant les années 2010 et 2011.

Cette popularité lui a permis d’avoir plus de 4 millions de traders, et de diriger des transactions importantes partout dans le monde. Ceci dit, on pense que sa notoriété va diminuer à cause de son manque de flexibilité et de l’apparition de nouveaux concurrents plus performants.

FBS, est-il un broker régulé ?

Les régulations ne sont pas synonymes d’efficacité.

La première chose qui occupe les pensées de tous les traders est de savoir si le broker qu’ils vont choisir est bien régulé.

Dans le cas de FBS, le courtier oblige ses abonnés à trader en offshore puisqu’il est réglementé par la Commission des Services Financiers Internationale (IFSC). Cette dernière organise les transactions au niveau du Belize pour le gouvernement. Donc, si on est de l’Europe, on est obligé de respecter les réglementations exigées de la part de la CySEC.

Des informations complémentaires sur les transactions chez FBS :

FBS offre la possibilité d’effectuer des transactions sur une multitude de plateformes sur le Forex. Parmi ces dernières, on peut citer la Meta Trader 4, Meta Trader 5, et aussi Web Trader.

Ainsi, on est capable d’échanger les différents produits financiers tels que les actions, les monnaies, les métaux ainsi que les CFDs en utilisant nos différents comptes.

La Meta Trader 5 est conçu pour les traders expérimentés et elle offre à la fois un nombre étendu d’outils et une villosité des transactions. Par contre, la plateforme Meta Trader 4 est destinée à une clientèle plus large. Elle réunit, en même temps, les débutants et les professionnels, mais elle peut être difficilement personnalisée selon les besoins de l’utilisateur.

Peut-on avoir plusieurs comptes sur FBS ?

Le dépôt minimal de 500USD n’aide pas la plateforme à se développer.

Pour chaque type de traders, FBS propose un modèle de compte précis.

Si, on est encore débutant et entrain de s’instruire, il existe un compte démo qui correspond à nos besoins. Ceci donne la possibilité de trader en utilisant des fausses monnaies afin d’acquérir de l’expérience avant de se lancer dans le trading pour de vrai.

Dans le cas où on est un peu plus expérimenté, on peut ouvrir un compte avec seulement 1 $ et bénéficier des 123 $ offerts comme prime d’accueil.

Finalement, les professionnels peuvent gagner encore plus grâce au compte qui nécessite un versement minimal de 500 $. En effet, ce type de compte propose une bonification d’accueil plus intéressante et des spreads captivants. Ceci dit, il n’y a aucune garantie que le trader va être en mesure d’en tirer profit.

Les traders les plus aisés vont aussi pouvoir bénéficier d’un compte VIP qui exige un versement de 10 000 $. Ce compte offre une multitude de privilèges comme la priorité sur les retraits.

Malheureusement, les comptes que propose FBS n’offrent que des avantages assez maigres. D’ailleurs cela constitue l’un des points faibles les plus importants de cette plateforme (cela concerne aussi Admiral Markets et Ig) et il est facile de trouver mieux chez certains concurrents, comme Alvexo.

Se former en suivant les guides de trading sur FBS :

Il est dommage qu’une plateforme de trading qui a existé aussi longtemps que FBS n’arrive pas à fournir des guides de trading plus intéressants. Certes, on peut trouver des informations globales sur les bases de l’activité, mais son contenu incomplet reste déplorable. En effet, la formation que propose FBS présente certaines lacunes et, parfois même, des incohérences.

FBS donne la possibilité de participer à des séminaires et à des réunions, au cours desquels, les traders peuvent approfondir leurs connaissances. Toutefois, ce genre d’évènements reste assez rare et il est impossible de baser sa formation dessus.

Pour conclure, on peut dire que la plateforme FBS a passé son heure de gloire et que ses services n’arrivent pas au niveau de sa réputation. Il serait plus recommandable pour nos lecteurs de se tourner vers d’autres courtiers plus performants.