Comprendre la distribution des dividendes sur les actions - Ethicanet
Comprendre la distribution des dividendes sur les actions en bourse

Comprendre la distribution des dividendes sur les actions en bourse

Pour gagner de l’argent en bourse, il s’agit d’abord de comprendre comment fonctionnent les dividendes de rémunérations dans le trading des actions

79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Note: 49 votes

Les entreprises qui sont cotées en bourse versent, en général, des dividendes, qui sont calculés sur les bénéfices réalisés, à leurs actionnaires. Les dividendes peuvent prendre deux formes bien distinctes, et qui sont la rémunération en actions et le paiement en numéraires. Dans cet article, nous allons nous intéresser à ces deux formats de versements et nous allons fournir des informations plus détaillées sur tout ce qui touche aux dividendes.

Que sont les dividendes en numéraires ?

Percevoir des dividendes sous forme monétaire peut avoir ses avantages.

Les actionnaires qui touchent ces dividendes reçoivent tout simplement l’équivalent de la valeur des parts de bénéfices touchés par l’entreprise, et cela, directement en monnaie. On définit la somme versée en se basant sur le nombre d’actions qui sont en possession de l’actionnaire.

En général, les dividendes sont versés juste après la fermeture de l’exercice, et ce, une fois tous les ans. Cela dit, parfois, les dividendes peuvent prendre la forme de fractions et devront, par conséquent, être versés de manière prématurée.

Que sont les dividendes en actions ?

Les dividendes en actions perturbent le cours de l’entreprise.

Comme leur nom l’indique, les dividendes en actions consistent à faire toucher l’actionnaire une rémunération qui vient sous la forme d’actions boursières. De cette façon, le détenteur d’actions est libre de les garder ou de les vendre. Afin d’éviter que l’entreprise finisse par reverser plus qu’elle ne doit, elle décote son titre de 10 % au plus. En adaptant cette méthode de rémunération, l’entreprise peut accorder des versements arrondis ou alors elle peut effectuer des versements en numéraires. Dans les deux cas, ce type de dividendes arrange les investissements sur le long terme.

Le fonctionnement de la fiscalité avec les dividendes :

En France, et pratiquement partout dans le monde aussi, la fiscalité suit des lois rigoureuses et très précises. En général, sur chaque revenu, le bénéficiaire se doit de consacrer une partie aux taxes. Ainsi, il est tout à fait logique que les dividendes n’échappent pas à la règle. Voici, donc, les deux types de taxes qui s’appliquent dans ce cas :

Les prélèvements sociaux :

Ces impôts sont immédiatement collectés à la source. En d’autres termes, elles s’effectuent en arrière-plan, avant même que l’actionnaire perçoive ses dividendes. En général, c’est la banque qui se charge de les régler à la place de l’actionnaire. Cette dernière procède au calcul en prenant en considération la totalité des dividendes collectés par l’actionnaire. Ces prélèvements combinent le CRDS, le CSG ainsi que des contributions supplémentaires pour atteindre un total de 13,5 %.

Notons que le CSG n’est pas déductible lorsqu’il s’agit de prélèvements forfaitaires libératoires.

L’impôt sur le revenu :

Cette taxe est ce qui se fait de plus basique. Ainsi, on trouve que les actionnaires qui perçoivent des dividendes sont dans l’obligation de déclarer la valeur exacte de leurs gains afin de pouvoir la calculer. Bien entendu, l’impôt ne concerne pas la totalité de la somme puisqu’on ne peut pas compter l’abattement qui s’élève à 40 % ainsi que divers autres frais, dont un deuxième abattement qui s’élève à 1 525 € pour les personnes célibataires et à 3 050 € pour les mariés.

Afin d’éviter les problèmes, on rappelle que la déclaration doit contenir la valeur exacte des dividendes.

Comment est-ce que la distribution des dividendes affecte-t-elle le mouvement du cours des actions ?

A chaque distribution de dividendes, on constate une chute du cours.

Les bons traders l’auront déjà constaté, mais on va quand même expliquer l’effet de la distribution des dividendes sur le cours de l’action. En fait, l’opération de collecte de dividendes par un grand nombre d’actionnaires cause une chute du cours. Cela est essentiellement dû au rapport des acheteurs et des vendeurs qui perd momentanément sa balance. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’on a précisé que les dividendes en actions étaient adéquats pour les investissements sur le long terme.

Pour ceux qui sont intéressés par le trading des actions, il est possible de profiter de ce phénomène en revendant avant la distribution des dividendes et de racheter une fois que le cours sera chuté.

La distribution des dividendes :

Avant tout, il est important de savoir que c’est l’assemblée générale des sociétés qui décide des dates précises où la distribution des dividendes se fera. Au préalable, elle se faisait à la fin de chaque année. Cependant, depuis quelques temps, de plus en plus d’entreprises se sont mises à les distribuer sur des périodes dispersées sur toute l’année. Bien entendu, il existe une raison à cela. En effet, cette manière de faire attire davantage d’investisseurs. En d’autres termes, l’entreprise à tout à y gagner, sans pour autant perdre quoi que ce soit en échange. Par conséquent, il n’y a pas de raison de ne pas en profiter.

En général, les entreprises divisent les dividendes sur deux parties et les distribuent de manière semestrielle. Pour finir, on rappelle que le moment clé où le cours va passer par une phase de décroissance est lorsque le détachement du coupon s’effectue, puisqu’il se produit quelques temps avant la date d’arrivée des dividendes.

Afin d’accéder aux informations relatives au calendrier de distribution des dividendes, on peut se renseigner sur les forums de trading spécialisés. Pour plus d’informations, on peut se diriger vers les sites officiels de ces entreprises.